Les étapes : | L | B | GB | IRL | NL | DK | S | FIN | EST | LV | LT | PL | D | CZ | A | GR | I | E | P | F |
Pat Cox Grece Athenes

Page 1, 2, 3

Accor
4 juin : de Patras à Athènes

Sorti du port, en manque de tabac, j’ai cherché à en acheter dans Patras. Dans le centre, j’ai vu de nombreux kiosques. On y vend de tout.

Trouver une place de stationnement devant l’un deux, c’est une autre paire de manches. De plus la hauteur des trottoirs est rebutante. Après avoir remonté la rue principale, puis redescendu par une rue parallèle, puis remonté, j’ ai trouvé une place...sur un arrêt de bus, juste en face d’un kiosque et avec un bateau...pour voiture.

Suite

place

La seule place vue en Grèce,
en plein désert.

resto

L’accès à un restoroute
entre Patras et Athènes.

plan

Heureusement ! il y a un plan incliné.
Pour la descente,
Paraplégiques !
si vous ne voulez pas être
transformés en tétra
enclenchez la 1°,
vérifiez vos freins!

acces

En haut du plan !
(Depuis mon retour, j’ai reçu une lettre d’un polyo de Mulhouse. Dans celle-ci, il dit : “J’en ai assez d’être laissé à la porte des magasins comme les chiens”.)

Au moment où je me suis adressé à la tenancière, elle a fermé sa boutique.
J’ai quitté Patras sans tabac.

Un peu plus loin, après le péage qui donne accès à une autoroute à une seule voie, j’ai enfin trouvé du tabac dans une station service. Avec la carte téléphonique que je venais d’acheter, j’ai essayé d’appeler mon beau frère. Ce dernier a une maison et de nombreux amis en Grèce. Je l’avais chargé de me trouver une chambre pour handicapés pas trop chère. À l’ “Hollyday inn”, il m’avait réservé une chambre, mais je n’en avais pas l’adresse. Impossible de le joindre en France. J’ai appris par la suite que, seules certaines cabines téléphoniques, en Grèce, permettent les appels internationaux.
Je reprends la route. Un peu plus loin, je m’ arrête dans un restoroute. Encore un établissement ouvert au public, certainement rendu accessible par obligation et sans concertations avec les principaux intéressés. Voir photos.
(Depuis mon retour, j’ai reçu une lettre d’un polyo de Mulhouse. Dans celle-ci, il dit : “J’en ai assez d’être laissé à la porte des magasins comme les chiens”.)
Peu après le passage du détroit de Corinthe, un parking en plein désert avec un beau panneau représentant un fauteuil roulant. Je ne savais pas que ce serait le seul que je verrais pendant les trois jours passés en Grèce.
Arrivé à Athènes, je me suis mis en quête de l’Hollyday inn dont je n’avais pas l’adresse. La gentillesse d’un responsable d’une agence de voyage m’a permis de le trouver assez facilement. C’est-à-dire plus d’une heure de volant, quand même. Arrivé à l’hôtel, un message de Constantin, un des amis grecs de mon beau-frère. “ On t’a trouvé un hôtel moins cher. Le Novotel, rue Makedonias. Un chauffeur de taxi m’a tracé la route sur mon plan. Un flic énervé, je tourne à gauche alors que ma route est à droite. Me voila embarqué de nuit, dans la “Plaka”. Vers onze heures, je suis arrivé au Novotel. Ouf!.

Page 1, 2, 3

Les étapes : | L | B | GB | IRL | NL | DK | S | FIN | EST | LV | LT | PL | D | CZ | A | GR | I | E | P | F |
patrick meyer MONSOFT
Remerciements : Conseil général de Meurthe et Moselle, Lions club Stanislas, Noremat, Groupe Accor, Mercedes, les Editions Universelles, Hartmann, président du Syndicat (54), P & O, Screg, Boehringer, Clarion, CERP Lorraine, Clim SA, Orange, Noël SA, conseil régional de l'ordre des pharmaciens...
Françoise, Maryse, Sylvie, Christine, Pamela, Constance, Evelyne, Kathinka, Nana, Ambre, Brigitte Blandine, Bérangère, Josette, Juliette... Jean-Pierre, Jean-Jacques,Laurent, Jacky, Rémy, Michel, Sébastien, Cyrille, Matthieu, Norbert, Roger, Claude...