Témoignages

“Les séjours permettent d’aborder tous les sujets sans tabous.” Entretien avec Ingrid et Frédéric, participants valides au 100ème séjour

Cette année 2020 nous donne du fil à retordre pour organiser nos séjours-aventure sportifs. Néanmoins, cet été, nous avons passé la barre des 100 séjours-aventure sportifs ! Les participants, issus de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, se sont rendus dans les Pyrénées orientales pour une semaine riche en sensations fortes : plongée sous marine, jet-ski, wake board… Au retour du séjour, Ingrid et Frédéric, participants valides, nous racontent leur expérience.

Les participants du 100ème séjour-aventure sportif
Les participants du 100ème séjour-aventure sportif

Qu’est-ce qui vous a motivé à participer à un séjour avec Comme les Autres ?

Ingrid : J’aime beaucoup les activités sportives notamment à sensations fortes et je sais à quel point elles permettent de se surprendre et d’ouvrir le champ des possibles. J’avais très envie de partager cela avec des personnes en situation de handicap.

Frédéric : J’ai connu l'association par le biais du documentaire sur France 2. Je me suis inscrit sur le site alors que l’émission était encore en cours et j’ai eu l’heureuse surprise d’être contacté mi-juillet par la responsable de l’antenne PACA. J’ai alors rallongé mes vacances pour pouvoir partir fin août.

Avant le séjour, quelle était votre relation avec le handicap ?

Ingrid : J’avais déjà participé à un raid sportif vélo et canoë handi-valide et j’avais pu alors constater les bienfaits du sport et de la mixité. Il s’agissait alors de tous types de handicap et je ne connaissais pas très bien le handicap moteur.

Frédéric : Je ne connaissais pas du tout le handicap et à vrai dire, je n’étais pas très à l’aise, je ne savais pas comment aborder les personnes en fauteuil.

Quelles ont été pour vous les découvertes de ce séjour ?


Ingrid : J’ai beaucoup appris sur la gestion d’un fauteuil, la complexité des transferts et la fatigue que cela peut engendrer de se transférer plusieurs fois par jour. J’ai aussi découvert les dimensions plus intimes du handicap : hygiène, sexualité… Les séjours permettent d’en parler sans tabou.

Frédéric


Frédéric : Je ne me rendais pas compte des difficultés liées aux transferts et à la non accessibilité de beaucoup d’endroits. Il faut à chaque fois anticiper : les temps de transfert avec le démontage de fauteuil, trouver des places handicapés, des toilettes adaptées, etc.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué ?

Ingrid : La transformation des personnes en seulement cinq jours. J’ai vu des personnes valides être bouleversées, des personnes handicapées tout aussi touchées et qui se sont dépassées, qui ont fait des choses qu’elles ne pensaient plus pouvoir faire. On rit aussi beaucoup pendant les séjours et il est rare au quotidien de piquer des fous rires aussi bons et aussi forts. Ca booste pour la suite !

Frédéric :  C’est sûrement la rapidité avec laquelle on s’attache et on se confie à des étrangers. J’ai vraiment retrouvé la bienveillance que j’avais perçue dans le documentaire. Je me suis senti tout de suite à l’aise dans une ambiance familiale qui permet d’avoir des conversations sur des sujets très intimes, sans tabou.

Qu’est-ce que cette expérience va changer pour vous ?

Ingrid : Elle confirme un choix personnel, celui de reprendre une formation pour devenir éducatrice sportive pour public adapté afin d’aider les personnes en situation de handicap à renforcer leur corps, à reprendre confiance en elles et à être épanouies.

Frédéric : Mon comportement et ma vision des personnes en situation de handicap a changé. J’ai néanmoins conscience de ne pas avoir vu le handicap dans ce qu’il a de plus pénible. Ces séjours sont des parenthèses d’énergie, de plaisir et j’imagine bien que retrouver une vie normale prend du temps et que ce n’est pas linéaire. De la même façon, toutes les activités proposées par CLA au niveau local doivent être riches en émotions et en partage et  j'y participerai volontiers à chaque fois que cela sera possible.

Ingrid, pendant la sortie quad



Qu’est-ce que vous auriez envie de dire aux personnes qui ne connaissent pas le handicap ?

Ingrid : Que les personnes handicapées sont comme les autres et que aujourd'hui, malheureusement, ce sont elles qui doivent s’adapter au monde dans lequel on vit. En réalité, on a tous a gagner à faire un pas vers elles et à découvrir cet univers car on en ressort très enrichis.

Frédéric : J’aimerais leur dire que même en fauteuil on peut avoir des moments de liberté et de joie ! Pendant le séjour, j’ai vu des gens très libre et heureux, notamment Gaëtan sur le jet ski. Ils sont comme tout le monde avec une difficulté en plus et souvent beaucoup d’humour !

Nos actions

Les activités collectives de proximité

Des activités sportives ou culturelles dynamisent le parcours d’accompagnement, elles contribuent au partage d’expérience et au gain en autonomie.

Les séjours-aventure sportifs

Les séjours-aventure sportifs en mixité handicapés-valides sont une des originalités de l’accompagnement et ouvrent de nouveaux horizons de vie et de plaisir grâce à la pratique intense d’activités à sensations fortes.

"J'aimerais dire aux personnes qui viennent d'avoir un accident d'avoir confiance !" Entretien avec Coumba et Bruno, participants handicapés à un séjour Comme les Autres

Un témoignage de Coumba et Bruno, tous les deux en fauteuil suite à un accident, ils sont partis en séjour-aventure sportif avec l'asssociation et nous font part de leur expérience.

Newsletter
Pour la recevoir, c'est par ici !
Super ! Vous êtes inscrit. On se retrouve dans votre boîte mail !
Oops! Quelque chose n'a pas fonctionné. Pourriez-vous réessayer ?