Nos actus

Tous nos articlesNewsletter

Eclairages

En quoi les sports extrêmes favorisent la remobilisation de personnes devenues handicapées moteur ?

Les sports à sensations fortes favorisent la remobilisation des personnes en situation de handicap et modifient leur rapport au corps. Voici ce que nous avons compris sur les sports extrêmes comme outils d’accélération du rebond des personnes devenues handicapées suite à un accident.

Crédit photo : Rosina Prod
Crédit photo : Rosina ProdAfficher la vidéo
Crédit photo : Rosina Prod

Depuis 10 ans, nous organisons des séjours-aventure sportifs à sensations fortes. Au départ, il s’agissait d’une intuition des cofondateurs. Michaël Jérémiasz est depuis toujours un adepte de sports de glisse et de sports mécaniques. La reprise des sports extrêmes l’a beaucoup aidé à accepter son nouveau corps. Jonathan Jérémiasz apprécie également les activités à sensations fortes et a été particulièrement marqué par un saut à l'élastique en 2010. Ce saut lui a permis de mesurer de façon spectaculaire l’énergie positive que pouvait générer ce type d’expérience.

C’est l’observation des effets sur les bénéficiaires qui les a convaincus de faire des sensations fortes un élément clé de l’accompagnement.

L’expérience choisie de situations extrêmes favorise la remobilisation des personnes en situation de handicap. Le corps devenu lourd et contraignant peut de nouveau être expérimenté comme léger et vivant. 

“Les activités à sensations fortes ont réveillé tout ce qui dormait en moi et j’en ai apprécié chaque seconde !” rapporte Fabrice, un bénéficiaire paraplégique. 

Depuis peu, cette question intéresse les chercheurs en sciences sociales et sciences de l’éducation : le projet STAPSE* notamment est dédié à l’étude des “parasports” extrêmes.

“Le sport extrême est une crise volontaire que le sujet choisit pour s’extraire des contraintes du handicap, ou des représentations des possibles. Souvent, il permet d’atteindre des apprentissages que l’immobilisme, la sécurité, la force des habitudes, les certitudes, les réflexes conditionnés, ne pourraient permettre. Place à la confiance dans la vie, dans le mouvement, le changement, l’évolution, la prise de responsabilité.” écrit Sandrine de Monsabert, cofondatrice et coordinatrice du projet STAPSE et docteur en sciences de l’éducation.


Au-delà des effets sur le rapport au corps, les participants rapportent un impact très positif sur la confiance en soi et en l’autre : l’émulation liée au collectif, le cadre bienveillant, le caractère exceptionnel de la semaine contribuent à ce que les participants expérimentent des activités a priori en dehors de leur zone de confort. Et c’est notamment le fait d’élargir sa zone de confort qui contribue à une reprise de confiance en soi. C’est aussi l’expérience positive du groupe et notamment dans la relation avec les personnes valides qui permet de retrouver confiance en l’autre.

Nombreuses sont les initiatives avec lesquelles nous partageons cette volonté de proposer des activités dynamisantes et adaptées : les associations de paraski, parasurf, etc. sont de plus en plus nombreuses sur le territoire. La particularité de notre action est d’inscrire cette pratique des sports extrêmes dans le cadre d’un accompagnement global.


*https://www.stapse.com/


Nos actions
Des femmes, comme les autres
Vidéo

Des femmes, comme les autres

En 2020, nous avons lancé un nouveau programme de deux jours qui répond aux problématiques spécifiques des femmes en situation de handicap moteur. Ce programme mêle ateliers et temps d’échange privilégiés entre pairs.

Des livres qui parlent de handicap moteur, de rupture et de rebond
Vidéo

Des livres qui parlent de handicap moteur, de rupture et de rebond

Une sélection de 8 livres : des témoignages et des essais pour mieux comprendre le processus de transformation que vivent les personnes qui deviennent handicapées suite à un accident de la vie.

“Le corps est votre partenaire, apprenez à l’écouter. “ Rencontre avec Gladys, référente handicap chez Comme les Autres
Vidéo

“Le corps est votre partenaire, apprenez à l’écouter. “ Rencontre avec Gladys, référente handicap chez Comme les Autres

Un entretien avec Gladys, référente handicap sur les séjours : elle nous parle de ce rôle, des conseils qu'elle donne aux personnes handicapées qui n'ont pas encore apprivoisé leur handicap et aux valides qui le découvrent ainsi que du pourquoi de son engagement bénévole.

Newsletter
Pour la recevoir, c'est par ici !
Super ! Vous êtes inscrit. On se retrouve dans votre boîte mail !
Nous avons déjà enregistré votre email ! Impossible ?
Contactez-nous et nous ferons le nécessaire !