Témoignages

"J'aimerais dire aux personnes qui viennent d'avoir un accident d'avoir confiance !" Entretien avec Coumba et Bruno, participants handicapés à un séjour Comme les Autres

Coumba et Bruno sont partis en séjour avec Comme les Autres cet été 2020. Ils nous racontent leur expérience et la manière dont cela a pu améliorer la manière dont ils vivent leur handicap.

Coumba lors d'un baptême en ULM
Coumba lors d'un baptême en ULM

Qu’est-ce qui vous a motivé à participer à un séjour avec Comme les Autres ?

Coumba : Les activités proposées par l'association répondent à plusieurs de mes besoins : sortir de l’isolement, m’évader et rencontrer des personnes qui sont confrontées aux mêmes difficultés que moi, pour partager nos expériences et continuer de progresser.

Bruno : Lors de mon hospitalisation à Marseille, l’équipe de Comme les Autres est venue présenter l’association. J’ai vu dans les actions de l’association la perspective de rencontrer d’autres personnes en situation de handicap, et aussi celle de redécouvrir les sports nautiques auxquels je pensais ne plus pouvoir avoir accès.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué ?

Coumba : Sûrement de rencontrer des personnes qui sont épanouies malgré leur handicap, de voir qu’elles continuent à suivre leurs envies.

Bruno : La rapidité avec laquelle des liens se sont créés entre tous les participants et la facilité qu’on a eu à aborder des sujets intimes dont on parle peu habituellement.

Qu’est-ce que ce séjour a changé pour vous ?

Coumba : Mon quotidien ne sera plus le même. J’ai déjà appris à vivre avec mon handicap mais cela ne m’empêche pas de flancher de temps en temps. Ce séjour m’a vraiment motivé à ne rien laisser tomber. Je sors déjà beaucoup plus de chez moi qu’avant.

Bruno, lors d'une démonstration de deux roues

Bruno : D’une part, j’ai pu m’ouvrir à des activités que je n’avais pas envisagées. De plus, cela m’a permis de côtoyer des personnes aux personnalités bien différentes des personnes que j’ai l’habitude de fréquenter et j’ai trouvé cela très enrichissant. Et cela m’a donné envie de devenir un jour référent handicap sur un séjour car j’aime ce rôle de transmission.

Qu’est-ce que vous auriez envie de dire aux personnes qui viennent d’avoir un accident ?

Coumba : J’aimerais leur dire d’avoir confiance, que des opportunités vont s’ouvrir à eux en dépit des situations difficiles.

Bruno : Mon conseil serait de rester soi même et de soigner vos relations. Tout n’a pas à être remis en question à cause de l’accident. Si vous avez un conjoint, faites en sorte qu’il reste votre conjoint et ne devienne pas votre aidant.

Qu’est-ce que vous diriez à une personne qui hésite à aller en séjour ?

Coumba : Moi même, je me suis posée beaucoup de questions et je ne regrette absolument pas. Je n’avais jamais participé à des activités à sensations fortes avant. Je ne savais pas ce qu’on allait faire mais je me suis tout de suite sentie en sécurité et à ma place. Un séjour, c’est beaucoup de découvertes et cela fait du bien au corps et à l’esprit !

Bruno : J’aimerais leur dire qu’ils peuvent y aller les yeux fermés ! Sur place, tout est prévu, et toutes nos questions, besoins d’adaptations trouvent réponse.



Nos actions

Les activités collectives de proximité

Des activités sportives ou culturelles dynamisent le parcours d’accompagnement, elles contribuent au partage d’expérience et au gain en autonomie.

Amour, handicap et rapport au corps. Témoignage. (3/3)

C'est l'histoire de Laura devenue handicapée il y a 6 ans. Elle nous a parlé de ses peurs, du regard des autres et de sexualité.

Le handicap moteur vu d’ailleurs : à la rencontre de Guinée Solidarité

En Guinée, dans la région de Mamou, le centre Konkouré accueille des personnes en situation de handicap moteur et leur donne accès à des formations professionnelles afin de leur prouver à elles-mêmes et à leurs familles qu’elles sont encore en capacité de participer pleinement à la vie locale. 

Newsletter
Pour la recevoir, c'est par ici !
Super ! Vous êtes inscrit. On se retrouve dans votre boîte mail !
Nous avons déjà enregistré votre email ! Impossible ?
Contactez-nous et nous ferons le nécessaire !