Témoignages

"Je me suis rendue compte qu’il était possible de vivre bien en fauteuil, d’être heureuse même !" Nathalie, participante en fauteuil au séjour des 10 ans de Comme les Autres

Nathalie est une des cinq bénéficiaires à avoir embarqué sur le séjour des 10 ans de l'association avec Michaël Jérémiasz et Maud Raynaud à l'encadrement et en compagnie de cinq grands sportifs : Gévrise Emane, Muriel Hurtis, Florence Masnada, Jérôme Fernandez et Martin Fourcade. Ils ont partagé une semaine forte en émotions et en partage dans la station de Morzine-Avoriaz où ils ont été extrêmement bien accueillis. 

Crédit photo : Nicolas Jacquemin
Crédit photo : Nicolas Jacquemin

Bonjour Nathalie. Qu’est-ce qui vous a motivé à participer à un séjour avec Comme les Autres ?

Je ne sors plus beaucoup depuis 3 ans et j’avais envie de rencontrer des gens comme moi, de me dépenser physiquement et de vivre une expérience qui sorte de l’ordinaire.

J’avais beaucoup entendu parlé de Comme les Autres et j’avais vu le documentaire sur France 2. Pourtant j’ai tout de même été surprise : c’était encore plus intense, énergique et sympathique que je ne le pensais. J’ai été “chouchoutée” du matin au soir !

Qu’est-ce que ce séjour va changer pour vous ?

Je me sens plus volontaire, plus ouverte et j’espère que cela va durer ! Je vais sûrement sortir plus, chercher à être plus autonome.

J’ai été impressionnée par ce dont était capable Michaël : il m’a donné envie d’en faire plus, de me dépasser. Je me suis rendue compte qu’il était possible de vivre bien en fauteuil, d’être heureuse même et de mettre de côté toute la tristesse qu’apporte un accident.

Est-ce que vous avez eu des déclics pendant le séjour ?

J’ai globalement beaucoup moins peur qu’avant. Je me suis surprise à faire des choses dont je ne me sentais pas capable : comme conduire une motoneige ou faire une traversée en tyrolienne.

Et puis, le dernier jour, je suis sortie seule en ville pour me balader. C’est la première fois que je le faisais depuis que je suis en fauteuil ! C’est un vrai déclic.

Comment se sont passés les échanges avec les sportifs ?

Au début, j’étais impressionnée. Puis j’ai senti qu’ils s’intéressaient à nous et qu’ils avaient envie de faire des choses pour la cause du handicap. Je les ai trouvé très humains et aussi bien dans leur tête que dans leur corps.

Finalement, ils ont été une grande source d’inspiration pour moi : devenir un grand champion, c’est un parcours du combattant comme la reconstruction après un accident. Cela demande de travailler, d’être régulier, de se dépasser et d’avoir confiance.


Qu’est-ce que vous auriez envie de dire aux personnes qui viennent d’avoir un accident ?

Tout d’abord, j’aimerais leur dire que c’est normal de trouver que c’est dur et de penser que l’on va s’effondrer. Mais il faut persévérer : se relever de chaque chute, être régulier dans ses efforts et on se rend alors compte qu’il reste de beaux moments à vivre.

Ensuite, j’aimerais leur dire d’aller vers les autres. Les valides ne nous fuient pas mais ils n’osent pas. On peut parfois avoir l’impression d’être regardé bizarrement, c’est vrai… mais la plupart des gens sont bienveillants et prêts à aider, même parfois trop (rires) !

Et puis, il y a de plus en plus d’initiatives comme Comme les Autres pour le handicap. C’est très encourageant pour les personnes en fauteuil.

Nos actions

“Je m’estime chanceux, je suis encore en vie et je compte bien en profiter.”

Le témoignage de Olivier, 51 ans au moment de l’entretien, initialement publié dans le livret « Rebondir » paru en 2016, initié par l’association Comme Les Autres et réalisé par l’agence Voix Publique avec le soutien du groupe AGRICA.

Exposition photos "Je suis comme toi, je suis comme vous." 2ème édition à Rennes

Ce samedi 18 septembre, se tiendra une exposition photos éphémère dans les rues de Rennes : les photographies sont issues d'un travail avec nos bénéficiaires sur l'image et proposent un regard différent sur le handicap.

En Rhône-Alpes, un partenariat pour faire bénéficier des demandeurs d’asile du dynamisme de nos activités collectives et sportives

L'antenne Auvergne-Rhône-Alpes initie un partenariat avec l'association Eris qui facilite l'intégration des réfugiés et des demandeurs d'asile. 

Newsletter
Pour la recevoir, c'est par ici !
Super ! Vous êtes inscrit. On se retrouve dans votre boîte mail !
Nous avons déjà enregistré votre email ! Impossible ?
Contactez-nous et nous ferons le nécessaire !