Eclairages

Les activités collectives de proximité

Les activités collectives ont pour objectif de dynamiser le parcours de reconstruction, d’entretenir le lien social et de favoriser le partage d’expérience. Ces activités permettent par ailleurs de ponctuer de moments ludiques et joyeux le parcours d’accompagnement individuel, parfois austère dans sa dimension administrative.

Chaque activité rassemble participants valides et participants handicapés à différentes étapes de leur parcours de reconstruction. Cette mixité à tous les niveaux (valides/handicapés, novices/expérimentés) est un pilier du travail d’accompagnement de Comme Les Autres et vise notamment à réduire les risques de repli sur soi ou sur sa communauté.

La mixité novices / expérimentés permet notamment de favoriser le partage d’expérience (parcours de vie, retour à l’emploi, vie affective, activités adaptées, etc.), de conseils et de techniques (prendre les escalators en fauteuil, se mettre en deux roues arrière pour passer les trottoirs, etc.) et contribue grandement à l’autonomisation des personnes accompagnées. En outre, passer du temps avec une personne qui a apprivoisé son handicap ouvre des horizons, permet de se projeter dans un futur positif. 

Pour les valides, les activités collectives sont une opportunité de découvrir le handicap dans toutes ses dimensions et d’adopter une attitude plus adaptée vis-à-vis des personnes en fauteuil.

Le type d’activités collectives que nous proposons

Le panel d’activités proposées par Comme Les Autres est vaste et régulièrement renouvelé pourvu que celles-ci remplissent nos objectifs de convivialité et de dynamisation du parcours : initiation au théâtre d’improvisation, escrime, sortie voile, atelier de cuisine, escape game, jeu de piste en ville, etc.

Très régulièrement, nous montons des partenariats avec des associations locales pour mutualiser les coûts et favoriser des rencontres originales. Par exemple, à Lyon, nous avons réalisé des ateliers de cuisine avec l’association Eris qui accompagne des personnes réfugiées, et à Marseille, nous nous sommes associés au Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation des Baumettes pour des activités conjointes.


Autres exemples d’activités proposées en 2019 / 2020 :


Les programmes spécifiques

Pour certaines problématiques, nous montons parfois des programmes dédiés.

Par exemple, les enjeux de mobilité en ville font l’objet d’une attention particulière pour lequel nous avons une série d’activités en Ile-de-France (jeu de piste en ville, expérimentation de la trottinette en fauteuil roulant avec Omni, et présentation des fauteuils roulants actifs et sportifs de Tween Europe) , et que nous allons répliquer sur plusieurs antennes.

La remobilisation des femmes en situation de handicap est également un sujet qui nous tient à coeur et pour lequel nous avons créé un programme sur mesure. Partant du constat que les normes de beauté de notre société s’appliquent parfois avec une grande violence sur le corps des femmes handicapées avec des conséquences lourdes sur leur confiance et leur potentiel d’épanouissement, nous avons mis sur pied deux journées d’ateliers où 10 femmes handicapées pourront se retrouver pour aborder ces questions avec des professionnelles, et avancer vers plus d’épanouissement et de confiance.

-

Vous êtes intéressé(e) par l'accompagnement de notre association ?
Rencontrez et échangez directement avec nos antennes en régions en cliquant sur "Nous Rencontrer" dans le menu supérieur.

Nos actions

Les séjours-aventure sportifs

Les séjours-aventure sportifs en mixité handicapés-valides sont une des originalités de l’accompagnement et ouvrent de nouveaux horizons de vie et de plaisir grâce à la pratique intense d’activités à sensations fortes.

L’accompagnement social individuel

L’accompagnement individuel est coordonné par un travailleur social de l’association et co-construit avec le bénéficiaire. Il prend en compte ses besoins avec en perspective son potentiel et ses compétences.

“Il n’y a pas d’autres chemins que de se donner à 100% pour progresser !” Entretien avec Alexane, bénéficiaire en région Nouvelle-Aquitaine

Quelques mois après sa sortie de centre de rééducation, Alexane commence un master en alternance afin de travailler pour des organisations à but non lucratif. Accompagnée par Comme les Autres en Nouvelle-Aquitaine, elle nous raconte son parcours.

Newsletter
Pour la recevoir, c'est par ici !
Super ! Vous êtes inscrit. On se retrouve dans votre boîte mail !
Oops! Quelque chose n'a pas fonctionné. Pourriez-vous réessayer ?