Témoignages

“Le sport m’a beaucoup aidé à me transformer et à reprendre confiance en moi.” Témoignage.

Il y a tout juste 2 ans, Céline partait en séjour-aventure sportif avec Comme les Autres. Un séjour un peu particulier puisqu’il s’agit du séjour où était présent notre parrain Frédéric Lopez ainsi que son équipe. Nous lui avions parlé quelques mois après pour connaître l’impact du séjour sur son quotidien. 2 ans plus tard, Céline est toujours très en lien avec Comme les Autres et a fait bien du chemin.

Nous avions échangé avec toi quelques mois après le séjour sur la manière dont cette expérience avait impacté ton quotidien. Où en étais-tu à l’époque dans ta vie ?

Je venais de m’installer dans une nouvelle ville, à côté de Rennes. Je commençais à reprendre confiance en moi, à me remettre au sport et à avoir une vie sociale.

Le séjour m’a permis de lever certaines des barrières que je me mettais, m’a ouvert les yeux sur tout ce qui était possible et m’a permis de dire encore plus oui à tout ce que l’on me proposait.

De plus, il a beaucoup contribué à la mise en route de la construction d’un projet professionnel. Trois mois après le séjour, j’ai initié un bilan de compétence. J’avais très envie de reprendre un emploi dans le social autour du handicap. Ce projet était conforté par la perspective d’une antenne Comme les Autres à Rennes et l’envie de m’y impliquer car je suis très attachée à l’association.

J’ai ensuite candidaté à un diplôme d’état en ingénierie sociale et j’ai commencé la formation en septembre 2020. Cela n’a pas été de tout repos : la formation n’était pas aménagée pour des personnes en situation de handicap et à plusieurs reprises, j’ai envisagé d’abandonner. Mais c’est aussi à ce moment-là que j’ai découvert le kayak. J’avais dû mettre de côté le basket à cause des confinements et le kayak était une des rares activités encore praticables.

Où est-ce que cela t’a amené ? Où en es-tu aujourd’hui ?

J’ai rapidement pris goût au kayak, au point de vouloir en faire à haut niveau. Je vais au club 2 à 3 fois par semaine. Cela a été d’un grand soutien quand je traversais une période difficile avec ma formation.

J’ai participé au championnat de France de canoë kayak. J’ai aussi pu rencontrer Vincent de la communauté CLA Nouvelle-Aquitaine, il est plus expérimenté que moi et m’a beaucoup aidé : en me donnant des conseils pour prévenir les blessures, pour bricoler mon canoë.

Aujourd’hui, j’ai mis en pause la formation pour me consacrer au sport et préparer les championnats du monde à Copenhague. J’ai également intégré La Relève, le dispositif du comité paralympique avec dans le viseur les Jeux Paralympiques de 2024 à Paris. Il y a un vrai enjeu à augmenter le niveau des athlètes handi et féminins dans cette discipline pour que le spectacle soit au rendez-vous.

Comment le sport a-t-il été un levier de ta reconstruction ?

Le sport m’a beaucoup aidé à me transformer et à reprendre confiance en moi. Grâce aux entraînements réguliers, je suis en meilleure forme physique et cela me rend plus autonome au quotidien. Et puis dans l’eau, je suis dans mon élément, je ne sens pas mes jambes et je me sens plus légère. Dans mon canoë, je suis comme tout le monde car cela ne se voit pas que je suis handicapée. Enfin, cela m’aide à travailler l’esprit d’équipe ce qui m’est aussi utile sur le plan professionnel.

On a souvent parlé de rapport au corps, et de vie affective par ici cette année. Où en es-tu sur ces questions là ?

Cela fait 4 ans que je suis paraplégique et ces questions me travaillent encore mais c’est en progrès. J’ai pu participer au programme d’ateliers de Comme les Autres dédiés aux femmes et cela m’a bien aidé : depuis, j’arrive mieux à m’habiller, j’ai une meilleure image de moi.

Pendant les confinements, j’ai aussi participé à des ateliers en visio sur la sexualité. C’était super ! En parallèle, je continue d’échanger avec d’autres femmes de la communauté sur ces questions. La vie affective et la féminité, ce sont mes chantiers du moment !

Sur quoi est-ce que Comme Les Autres peut encore t’être utile ?

Rester en lien avec Comme les Autres m’apporte une forme de sérénité, car il y a encore aujourd’hui des hauts et des bas. La communauté ainsi que les salariés sont vraiment supers et je fais assez souvent appel à eux, pour échanger du matériel spécialisé par exemple. Par ailleurs, j’ai vraiment envie de contribuer et de transmettre ce que j’ai appris aux personnes récemment handicapées. J’envisage de me former pour devenir référente handicap. J’ai très envie de faire changer le regard, et notamment celui que les personnes handicapées portent sur elles-même.


Nos actions

Créer pour rebondir et mieux vivre avec son handicap. Témoignage.

Témoignage de Patrick, l'auteur de "Le fil rouge d'entre nos vies" un livre collaboratif qui raconte des "histoires d'espérance", à travers de portraits forts et attachants de personnes connues ou jusqu'à présent anonymes.

“Je m’estime chanceux, je suis encore en vie et je compte bien en profiter.”

Le témoignage de Olivier, 51 ans au moment de l’entretien, initialement publié dans le livret « Rebondir » paru en 2016, initié par l’association Comme Les Autres et réalisé par l’agence Voix Publique avec le soutien du groupe AGRICA.

“J’ai réalisé à quel point il était important de garder la forme et la confiance lorsque l’on est en fauteuil, car l’autonomie en dépend !“ rencontre avec Florence Masnada, participante valide au séjour des 10 ans de CLA

Newsletter
Pour la recevoir, c'est par ici !
Super ! Vous êtes inscrit. On se retrouve dans votre boîte mail !
Nous avons déjà enregistré votre email ! Impossible ?
Contactez-nous et nous ferons le nécessaire !